Vous êtes ici

Note de conjoncture 2019

OBSERVATOIRE DE L'ARTISANAT

Note de conjoncture de l'artisanat Centre-Val de Loire - 4 ème édition

À l’approche des fêtes de Noël, nous pouvons nous réjouir de la nette embellie de l’activité des entreprises artisanales en Centre-Val de Loire avec quatre points supplémentaires par rapport au semestre précédent (de 20% à 24%), particulièrement marqué par l’épisode « gilets jaunes ». Le regain d’activité est sensible chez les artisans des métiers de l’Alimentaire et des Services, au coeur des préparatifs des fêtes de fin d’année. Nos boulangers, bouchers, chocolatiers, charcutiers, pâtissiers… mais également nos fleuristes, esthéticiennes, coiffeurs… se mobilisent pour gérer cet afflux de commandes et livrer des produits de qualité à temps pour les fêtes ou répondre à des demandes de services.
 
Souhaitons que les consommateurs continuent à soutenir l’économie de proximité en faisant travailler les artisans de leur ville, leur village, ou de leur quartier plutôt que des plateformes internationales. Chez un artisan, on rencontre un savoir-faire reconnu et des produits issus de nos territoires. Ce même savoir-faire qui doit être transmis de génération en génération, d’un maître-artisan à son apprenti.
 
Bien que seuls 12% des artisans ont prévu de recruter prochainement un apprenti, en 2020, les Chambres de Métiers et de l’Artisanat vont poursuivre leur détermination à lever les freins à l’embauche dans les entreprises et inciter davantage de jeunes à emprunter la voie d’excellence qu’est l’apprentissage. Un parcours professionnel permettant l’acquisition de précieuses compétences techniques pour se démarquer sur le marché du travail et favorisant -in fine- la signature d’un contrat de travail de longue durée.
 
Bonne nouvelle, les investissements sont à leur plus haut niveau observé depuis que notre enquête de conjoncture existe. Ils sont portés par les entreprises de l’Alimentaire où près d’un artisan sur deux a prévu d’investir au cours des six prochains mois dans de nouveaux outils, des travaux d’aménagement ou de modernisation de son local d’activité. Une ombre au tableau sera toutefois à surveiller avec la forte fluctuation des cours de certaines denrées alimentaires comme le blé qui peuvent grever l’équilibre financier de ces entreprises de l’Alimentaire et couper certains élans.
 
Globalement, la part des artisans ayant des projets de développement pour 2020 est revenue dans une fourchette haute avec près d’un quart des entreprises interrogées. A mon sens, il s’agit d’un bon indicateur de la volonté affichée par nos artisans de se tourner vers l’avenir ! L’Artisanat redémarre et garde sa belle vitalité entrepreneuriale !
 
Enfin, saluons les artisans qui ont répondu à cette consultation, les collaborateurs de la CRMA et les partenaires qui ont contribué à la réalisation de cette note. Que 2020 les comble !
 
Gérard BOBIER - Président de la Chambre Régionale de Métiers et de l'Artisanat Centre-Val de Loire